Vous êtes ici : Accueil » E-réputation » Quelques techniques SEO pour maitriser son e-réputation

Quelques techniques SEO pour maitriser son e-réputation

30 mars 2013 E-réputation 19 Commentaires 7 421 vues

aie mon ereputationJe ne vais pas vous faire perdre votre temps avec de grandes et longues définitions de la é-réputation mais plutôt vous donner quelques petites astuces pour la gérer du mieux possible, au jour le jour !

Vous allez me dire, oui ok, web me i’m famous, c’est du SEO d’habitude, quel rapport avec la e-réputation ? Sachez qu’en utilisant quelques méthodes de SEO, vous allez pouvoir « rapidement » améliorer ou tout simplement protéger votre réputation sur le web.

Sachez déjà qu’il existe deux types d’e-reputation : l’e-reputation professionnelle et personnelle. Dans les 2 cas de figure, cela fait très mal au portefeuille ou au coeur si vous n’arrivez pas à la contrôler.

S’il ne fallait retenir qu’un seul élément de cet article, retenez celui-là : être présent sur le web est la meilleure des protections. Il n’y a rien de pire que n’avoir absolument rien sur soi indexé sur Google. Pourquoi ? A la moindre publication négative sur vous ou votre entreprise, les dégâts seront immédiats et sanglants !

Si je vous dit :

  • Utilisation des réseaux sociaux via la création d’un compte / d’une page fan facebook, ouverture d’un compte twitter, viadeo, linkedin…
  • Création de fiches d’entreprises sur societe.com, verif.com, manageo.fr …
  • Création d’une page wikipedia (ça ça ranke très fort)
  • Conception de mini-sites (1 page ou plus si affinités) sur des NDDs dédiés : prenomnom.com, nomsociete.com, nomsociete.fr, nomsociete.info … sur des sous domaines de grosses plateformes : nomsociete.wordpress.com, nomprenom.tumblr.com …
  • Communiqué dans la presse en ligne, guest blogging (non pas les communiqués SEO !)

Est ce que cela vous parle ?

Ce sera déjà un bon départ pour limiter les risques de mauvaise réputation sur la toile, mais cela n’est pas suffisant ! Après avoir créé des pages positives sur votre entreprise ou vous même, il va falloir leur donner un bon coup de boost afin de les voir rapidement obtenir les top positions.

Si je vous dit :

  • Interlinking entre les différentes pages créées
  • Spamco avec ancre optimisé sur votre nom ou société (je suis assez fan de cette méthode d’un rapport temps passé / efficacité incomparable)

Encore une fois, je ne vous présente ici que les méthodes pour améliorer son e-reputation via le SEO. Une agence de e-réputation (TiPi, …) aura bien d’autres leviers pour vous aider dans cette démarche mais le tarif ne sera pas le même. :-P

Pour ce qui est des outils permettant de contrôler au jour le jour l’évolution de votre e-réputation il en existe quelques-uns particulièrement bien fichus comme : Alerti, Mention, … Malheureusement ils sont payants pour la plupart avec un accès limité pour tester et adopter (ou pas) ! Sinon le bon vieux Google Alertes peut parfois faire l’affaire.

La e-réputation de certaines personnes a été dégradée ces derniers temps, je vous propose quelques lectures à ce sujet :

Seolius chez Laurent Bourrelly

Aurélien A. chez Lumière de Lune

Bon allez je vous laisse, vous devriez vous en sortir avec çà ! ;-)

(encore un dernier plan, si vous souhaitez gagner une autre position dans les SERPS, demandez-moi une interview sur web me i’m famous, sur un malentendu on peut parfois s’entendre…)


Vous avez aimé ? Partagez !


Actuellement, il y a 19 commentaires sur cet article :
  1. TiPi Com and Web from TiPi Com and Web dit :

    Merci pour la citation (si tu pouvais juste indiquer TiPi Com and Web, le nom réel de l’agence) :)
    L’e-réputation, en fait, n’est pas une nouveauté puisque chaque entité a un passif sur la toile. Il s’agit cependant d’y prendre garder pour voir les mauvais retours et les convertir ou regarder ce qu’on pourrait améliorer avec les avis des clients. La veille de sa réputation virtuelle est particulièrement efficace en complément d’un blog. Souvent, les sociétés ne proposent pas d’endroit qui leur appartienne pour recueillir les avis et commentaires clients, une erreur grossière qui vont les pousser à se plaindre ailleurs, là où vous n’avez pas le contrôle (Facebook, Twitter, forums…).
    Mention est effectivement un très bon outil pour bien débuter avec une API dont on peut se servir et des possibilités d’augmenter les mentions avec du parrainage.

  2. Tu as bien raison !! La meilleure défense est l’attaque et soigner son e-réputation passe en 1er par envahir le web soi même. Et merci pour le partage d’outil de suivi d’e-réputation.

  3. julie from formation webmaster dit :

    De bonnes techniques simples (quoi que, la page wikipedia n’aura que peu de chances de survie pour le commun des mortels) qui permettent effectivement de se positionner rapidement sur un nom de marque ou nom personnel…

    Slideshare peut aussi occuper une place facilement en première page ;)

    En général c’est largement suffisant (sauf pour les cas mentionnés comme le fameux Aurélien)

  4. Romain from Webmaster dit :

    Toutes les techniques marketing énoncées permettent effectivement d’éviter d’obtenir une e-reputation souillée par un concurrent (negative SEO). Je créé tous les comptes quand je lance un nouveau site (les boîtes mail également sur gmail, yahoo…). Sinon, la page Wikipedia ranke bien, je confirme.

    Sinon, petite réflexion au sujet de Google Alertes. Malheureusement, cela marche de moins en moins bien. J’ai créé pas mal d’alertes récemment et rien ne fait, je n’ai jamais reçu aucune alerte. Du coup, je suis passé à Mention et franchement, ça marche très bien. Je conseille donc plutôt ce dernier outil.

  5. patrice dit :

    Merci pour cet article car il y a beaucoup de choses que je connais pas encore. Les techniques proposées sont vraiment très intéressantes dans l’ensemble. Par contre, au sujet des Google Alertes, est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer un plus en détail comment ça fonctionne ? J’ai vraiment saisi.

  6. Ovi dit :

    Intéressant les techniques que tu proposes, mais le truc de wikipedia me semble un peu compliqué à faire mais c’est sûr que on va gagner la première place dans les moteurs de recherches.

  7. Arnaud from site internet belgique dit :

    On ne sait jamais à l’avance qui on va vexer ou à qui on va faire de l’ombre ! Il vaut mieux prendre les devants ! Ce n’est pas pour le temps que cela prend ou ce que cela va nous couter.

    Il suffit d’un client mécontent (même si il n’y a pas de quoi) et c’est le drame …

  8. Violaine dit :

    Je travaille dans le domaine de la RH, et je peux vous assurer que pour chaque candidature reçue, nous vérifions automatiquement le profil sur le net. Ainsi, la e-reputation joue tout un rôle dans la selection de nos profils.

  9. Aurélien dit :

    Merci pour ces conseils. J’en ai déjà suivi quelques uns. Sérieusement, c’est pas facile mais je ne vais pas me plaindre.

  10. Gaultier from net-referencement.net dit :

    Très bon article, nous retrouvons effectivement toutes les techniques d’e-reputation. A savoir tout de même que le plus rapide reste des profils sur des sites de grosses notoriété (comme cité ci-dessus, societe.com par exemple).

    Le mieux est donc de faire disparaître au plus vite les pages « gênantes » grâce à ce système de profils, et de monter des sites internet monopage (vantant l’entreprise ou la personne bien évidemment) pour les faire monter dans les premiers résultats.

    Après il faut faire attention, si l’e-reputation existe et est plutôt facile à mettre en place, il en est de même pour l’inverse (le cyber-harcèlement)!

  11. alicia from amahousse dit :

    Bonjour et merci pour cet article super concis et sympa!

    Il y a tellement de choses sur lesquels on peut bosser pour valoriser une e-réputation qu’on pourrait passer des heures à en discuter.

    Cet article donne de bonnes bases, c’est super.

    Pour Google Alertes, ça marche pour moi parce que je reçoit des alertes, mais un phénomène bizarre se produit parfois : mon collègue et moi sommes tous 2 abonnés aux alertes sur un même mot-clé et il reçoit des alertes que je ne reçois pas et inversement! Je crois donc que GA a un fonctionnement aussi complexe que Panda!

  12. Caro@freelance dit :

    Je suis complétement d’accord, il est indeniable que la e-réputation pour tout individu souhaitant évoluer sur internet est primordiale!!

    Merci en tout cas pour l’information, j’ai trouvée cela trés utile! L’outil de suivi e-réputation va également beaucoup m’aider je pense!

  13. Antoine from cigarette électrique dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Gérant d’un ecommerce je commence à m’intéresser à cette e réputation.
    Avez vous des exemples de sites ou l’on peut laisser un avis sur des e commerces et surtout avez vous des astuces pour savoir si l’on parle de nous sur internet?
    Bien cordialement,
    Antoine

  14. Robin from video sport extreme dit :

    Très intéressant cet article sur l’e réputation ! Il est vrai que c’est une entité très importante et à ne surtout pas négliger ! Mon entreprise actuelle met un point d’honneur à la veille par rapport à ça et je trouve des fois moi-même des commentaires passés entre les mailles du filet. Après on ne peut pas empêcher les gens de s’exprimer…Merci pour cet article vraiment bien tourné ! A bientôt ;)

  15. joseph from Portefeuille RFID dit :

    Merci pour ces belles techniques.

    Concernant wikipédia, je ne savais pas qu’on pouvait ouvrir des pages pour tout ce que l’on souhaite ! (si elles n’existent toujours pas)

    Il y a des règles de fonctionnement pour la création d’une page wiki ou on peut pas mal faire comme on le veut ?

    Merci

  16. Erwan from mode trendy dit :

    merci pour ces informations. Comme Julie je pense que ce n’est pas facile d’avoir une page sur Wikipedia. Même la star du moment a été refusée !!

    Après je partage ton analyse sur le fait qu’il vaut mieux créer du contenu indexé pour Google que faire en sorte d’être invisible aux yeux de GG. Pour ma part j’ai essayé de ne rien avoir sur mon nom mais ça ne fonctionne pas alors faut que je change de stratégie pour être tranquille.

    ps : je vois que tu as acheté un ndd sur ton prénom-nom.

  17. Juju from Abridejardin.pro dit :

    Et oui nous utilisons tous les outils mis a disposition sur le net pour verifier si le site sur lequel nous allons commander un produit est bien sérieux, si un client qui nous appel n’est pas un espion… si la demoiselle qui nous parle n’est pas un robot ;) … Il est donc important de se proteger ou de proteger sa société grace aux levier dont vous venez de parler dans votre article

  18. Frédy from réussir son examen dit :

    Merci pour les informations.

    Le référencement évolue tellement vite qu’il faut rester en alerte, il y en a certaines à vraiment tester visiblement, je n’ai jamais essayé de créer une fiche wikipédia, mais si l’impact semble aussi bon pourquoi pas.

    Amicalement,
    Frédy

  19. LaurentB dit :

    Merci pour la citation.
    Le cas Seolius est intéressant car il a tenté d’éradiquer mon premier billet à coups de dénonciation DMCA.
    Malheureusement pour lui cela n’a pas marché et surtout j’ai été motivé pour lui renvoyer une 2ème salve encore plus énorme.
    Ses requêtes marque et identité sont foutues pour lui.
    Avant de vouloir faire taire un blogueur, mieux vaut évaluer si le Mea Culpa ou la médiation n’est pas une meilleure option que l’agressivité.

Commenter cet article :
Leave a Reply






Anti-Spam Question:

Nous suivre
Rechercher dans le site
S'abonner a la newsletter
Retrouvez-nous sur facebook