Vous êtes ici : Accueil » Vendre sur internet » La création d’un site e-commerce de A à Z – 3 – Choix du CMS – Prestashop

La création d’un site e-commerce de A à Z – 3 – Choix du CMS – Prestashop

23 décembre 2010 Vendre sur internet 13 Commentaires 10 233 vues

Voilà le business plan est en place, il me faut à présent trouver le CMS Open Source idéal pour réaliser ce site de e-commerce. Après de grosses interrogations entre : magento, joomla & virtuemart, oscommerce, prestashop… J’ai choisi ce dernier ! Prestashop met apparu comme étant la solution la plus simple et rapide à mettre en place.

Voyons un peu plus en détails cette démarche de recherche d’un CMS Open Source. Une démarche qui d’ailleurs m’a pris plusieurs jours (voir plusieurs semaines) de réflexion… Une étape indispensable pour ne pas se tromper !

And the winner is : Prestashop !

Après avoir effectué les préliminaires, trouvé le nom de ma boutique (soit : boutique du bracelet), et définit le moyen de vendre mes bracelets sans trop me poser de questions sur la livraison et les produits (lire l’article sur le drop shipping), je me penche à présent sur la conception en elle-même. Etant sur mon premier développement de site e-commerce, je ne voulais pas « trop » me casser la tête avec des CMS trop complexe, même s’ils sont peut être plus « efficaces ».

Choix du CMS

Pour choisir votre CMS, il faudra vous poser les bonnes questions. Pour ma part, j’ai lu de nombreux articles sur le sujet, en voici quelques-uns :

http://www.kiubi.com/blog/2010/08/09/comparaison-complexite-cms.html
http://www.info-ecommerce.fr/1232/comment-choisir-le-bon-cms-pour-son-projet/technique
http://www.comparatif-ecommerce.com/

Je ne vais pas m’attarder à répéter ce qui est dit dans ces différents articles. Afin notamment d’éviter tout problème de contenu dupliqué avec ces personnes.

Ces articles m’ont permis de confirmer ma premier idée, qui était d’utiliser Prestashop.

Si vous êtes comme moi et que vous voulez un système simple, rapide à mettre en place et efficace, je vous conseille d’opter pour Prestashop ! Nul besoin d’avoir de grandes connaissances en développement web pour s’en sortir. Il faut juste faire attention à quelques détails que je tacherai de décrire dans les prochains articles à paraître.

Paramétrer correctement Prestashop

Après l’avoir télécharger ici et uploadé sur votre serveur, il faudra le paramétrer et faire attention à quelques points importants :

  • Modifier le thème

Le thème de base fournit avec Prestashop est franchement tristounet ! De plus, tout le monde l’utilise car il est gratuit tout simplement… Je vous conseille vivement de soit le modifier à votre goût, soit d’en acheter un déjà développé. N’ayant pas le temps de personnaliser le thème de base, j’ai opté pour la seconde solution ! Pour ce qui est du tarif, il faut compter entre 50 et 100€ pour un thème, en moyenne. Ne pas regarder à la dépense car cela peut paraître onéreux d’un premier abord mais en fait cela ne l’est pas. Imaginez, 100€ ne représente que 1h30 de développement pour une agence web… Il y en a de nombreux disponibles ici.

Une petite astuce pour les auto-entrepreneurs, n’achetez pas votre thème sur le site de Prestashop mais plutôt directement chez les développeurs (leur site est facile à trouver), vous économiserez ainsi la TVA (si le développeur est auto-entrepreneur également, ce qui arrive très fréquemment).

  • Activer la réécriture d’url

D’origine, la réécriture d’url n’est pas activée sur le CMS Prestashop ! Il faut absolument l’activer via l’administration et cela avant toute chose ! Il vous est demandé de mettre en place un fichier .htaccess à la racine de votre site. Voici la partie la plus délicate, souvent prestashop plante et ne reconnait pas les urls de votre site ! Ne pas paniquer surtout et m’envoyer un email, je vous enverrai le code du fichier .htaccess à écrire. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet pour ne pas vous lasser avec des détails trop techniques.

  • Ajouter un fichier pour les robots

La fichier robot.txt n’est pas présent d’origine sur Prestashop, alors créez-le tout de suite et placez-le à la racine du site ! Ce fichier permettra de dire aux robots qui vont passer sur les pages de votre site ce que vous souhaitez indexer ou pas. Si vous ne savez pas comment créer ce fichier, laissez un commentaire ou envoyez-moi un mail.

  • Ajouter des modules (add-ons)

A la base, Prestashop n’a pas tous les modules nécessaires (et indispensable), il vous faudra les ajouter manuellement, en voici quelques-uns :

– Sitemap, pour faciliter le travail des moteurs de recherche et indexer de ce fait plus rapidement vos pages.
– Google analytic, afin de suivre la fréquentation de votre site mais pas que !
– Canonical url, permet d’éviter le contenu dupliqué (duplicate content).

Pour les télécharger, c’est par ici.

  • Désactiver les devises et langues inutiles

Une des premières choses à faire après avoir installé votre CMS est de désactiver les devises inutiles, comme par exemple : le dollar et la livre (à moins que vous ne souhaitiez vendre aux américains et à nos chers anglais) et également les langues qui vont avec : anglais et espagnol. Cela vous évitera par exemple de créer sans le vouloir du contenu dupliqué sur votre site… Je le dis car dans 90% des cas, ces options sont inutiles et ne vous amèneront que des ennuies.

  • Personnaliser Paypal

Vous avez la possibilité de personnaliser votre page de paiement sur Paypal, je vous conseille fortement de le faire afin que votre boutique fasse « plus pro ». Ajoutez par exemple une bannière ou votre logo.

Conclusion

Après plusieurs jours d’utilisation intensive, je suis maintenant persuadé que mon choix a été le bon. Prestashop correspond en tout points à mes attentes : simplicité d’utilisation, rapidité de mise en place, efficacité en terme de référencement, etc… Les seules difficultés que j’ai rencontrées ont été solutionnées en quelques minutes grâce notamment au forum et à sa communauté (le gros point positif de Prestashop).

Je reviendrai dans un prochain article sur les moyens de paiements disponibles avec Prestashop.

N’hésitez pas à me donner vos idées sur les thèmes que vous souhaiteriez me voir aborder !


Vous avez aimé ? Partagez !


Actuellement, il y a 13 commentaires sur cet article :
  1. Masamune dit :

    Marrant ca, pour un CMS on dirait qu’il manque pas mal de choses de base (pas de htaccess !?).

    Mais c’est vrai que c’est un peu partout pareil, les CMs ne montrent leur réelle puissance qu’après l’ajout de nombreux plug-ins ^_^

    Je vais voir pour faire des articles sur WordPress et Drupal d’ailleurs, après je m’attaquerait aux CMS d’e-commerce :p

  2. Florian dit :

    Il est vrai que la première fois qu’on installe Prestashop il y a des petites surprises comme celles que tu as et que j’ai nommées !

    Un grand point positif de Prestashop est la communauté qui règne autours (forum,…).

    A chaque problème on trouve la solution sur le forum très rapidement.

    Hâte de lire ton article sur Drupal…

  3. shi dit :

    Votre article m’a beaucoup plu, car je dois travailler avec prestashop prochainement pour site

  4. Tanguy dit :

    Bonjour,

    article sympa.
    Pour revenir sur le point de l’htaccess, on rappel qu’un outil de génération automatique de l’htaccess est disponible dans l’onglet outil de prestashop et qu’il suffit de clliquer sur un bouton pour le générer. Par contre comme tout fichier touchant à la configuration du serveur d’hébergeur, si, par exemple, votre hébergeur vous oblige à définir le PHP5 dans l’htaccess il faudra penser à remettre les lignes correspondante après la génération automatique , sinon vous aurez une belle page blanche à la place de votre boutique et une grosse frayeur pour pas grand chose.

  5. Guidiap dit :

    Article intéressant, je suis dans le même cas de figure mais au sein d’une multi-enseignes commerciale. Nous profiterons du drop-shipping avec un fournisseur sûr, c’est un aspect souvent tabou (illégal en France je crois, ou du moins toléré via des contrats spécifiques / service juridique béton…)

    Par contre vous faites une grossière erreur concernant PrestaShop : le .htaccess et le fichier robots.txt peuvent être générés via le back-office dans Outils > Générateurs

    Site toujours en production du reste.

    Cordialement

  6. Florian dit :

    @Tanguy : Oui tout à fait, j’ai eu la surprise aussi !

    Attention, définir le PHP5 dans le fichier .htaccess ne se fait pas de la même façon d’un hébergeur à l’autre.

    Si vous rencontrez des difficultés, me contacter en MP.

    @Guidiap : Il y a effectivement un générateur automatique de ces fichiers (htaccess et robot) mais qui amène une erreur bien souvent, donc préférez l’insertion manuelle à celle automatique de Prestashop.

  7. Florian dit :

    Bonjour,
    Bonne présentation de prestashop. Néanmoins, il y a un petit inconvénient: on ne peut pas vendre de produit dématerialisé avec ce CMS.
    Autrement c’est du tout bon.

    Bonne journée

  8. Tanguy dit :

    @Florian : Pourquoi dites vous cela ?
    qu’entendez-vous par dématérialisé ?

    Personnellement je vends des modules Prestashop, donc des fichiers informatiques et cela fonctionne très bien, mais peut être n’ai je pas bien compris votre définition de produit dématérialisé.

  9. […] d’articles sur la conception d’un site de e-commerce : préliminaires, drop-shipping, choix du cms prestashop, je vous propose un article sur l’interet de créer un blog avec son site de vente en […]

  10. swagg dit :

    bonjour,

    je voudrais générer mon fichier robot depuis mon back office dans outils/générateurs mais je me demande si ce n’est pas trop tard car le site est déja en prodution et je ne voudrais pas creer des bug ou problemes, est ce dangereux de le faire maintenant?
    qu’est il utile de faire une fois qu’il est généré?

    • Tanguy dit :

      Bonjour,

      Vous pouvez tout à fait générer ce fichier à n’importe quel moment, cela n’aura d’influence que au niveau des mdoteurs de recherche qui référencement mieux certaines pages afin de vous éviter des duplicate content sur certains points comme les pages multiples ou les tri.

  11. octave dit :

    Prestashop, d’entré j’ai trouvé ce CMS fantastique sur le papier, jusqu’à l’installation !…

    Tous les modules ou plugins intéressants et parfois indispensables selon le site, son payant !….

    J’ai vite désenchanté. Un pote m’a fait connaitre la puissante usine a GAZ de Virtuemart sous Joomla et là j’avoue que j’ai trouvé ce que je cherchais, du CMS vraiment gratuit. Ça ne veut pas dire qu’il ne reste pas de travail pour sortir un truc propre, mais c’est gratos, et je ne ferai jamais de pub pour Prestashop car j’ai été trompé par les louanges des développeur qui en vivent et qui ne vont pas couper la branche sur laquelle ils sont assis en disant la vérité sur ce CMS.

    • Tanguy dit :

      Bonjour,
      Tout le monde n’est pas la solde de Prestashop et même si je vis de ce produit je ne peut que déplorer la piétre qualité de la version 1.5 qui comporte tellement de bug que même si c’était une beta elle serait ratée.
      Le fait que cela soit payant et, il mesemble normal.
      Aprés dire que l’on fait tout gratuitement avec joomla et virtuamarte me fait doucement rire et je me permet donc de vous demander l’url de votre boutique afin e profiter gratuitement de tous vos produit car l semble que cela soit votre conception du commerce.
      A moins si vous nous aviez parlé d’un drupal ou un magento cela aurait pu être crédible car ceux ci sont de vrai concurent à prestashop.

Commenter cet article :
Leave a Reply






Anti-Spam Question:

Nous suivre
Rechercher dans le site
S'abonner a la newsletter
Retrouvez-nous sur facebook