Vous êtes ici : Accueil » Référencement / SEO » Comment optimiser la balise title pour améliorer votre référencement ?

Comment optimiser la balise title pour améliorer votre référencement ?

23 février 2011 Référencement / SEO 12 Commentaires 7 516 vues

La balise title représentant le titre de vos pages est essentielle pour votre référencement. C’est elle qui dicte le restant de la page. Cette balise a pris un poids très important ces dernières années. Voilà pourquoi il faut surtout ne pas la négliger et passer un peu de temps sur son optimisation.

Pour cela il faut respecter certaines règles indispensables…

Nous allons décrypter dans cet article dédié à l’optimisation de la balise title les différentes optimisations possibles et leurs impacts sur le référencement de vos pages web.

Les règles d’optimisation de la balise title

Il existe quelques règles indispensables à respecter pour bénéficier de toute la puissance de la balise title et ainsi mettre toutes les chances de votre coté pour améliorer le référencement de vos pages sur les moteurs de recherche (Google, Yahoo…). Pour certaines personnes cet article ne sera que piqure de rappel mais pour d’autres le simple suivi de ces quelques règles changera tout !

  • La longueur

Il y a une longueur à respecter de maximum 70 caractères, ni plus ni moins. Cette longueur correspondant à l’affichage maximal dans la SERP de Google. Ne surchargez pas cette balise title car vous n’obtiendrez rien de mieux en terme de référencement, cela aura l’effet inverse… Vous êtes prévenu !

  • Le choix des mots clés

Il faudra parmi ces 70 caractères choisir les mots clés adéquats. Les mots clés qui vous permettront de donner envie à l’internaute de cliquer dessus pour accéder à votre site internet. Mais également choisir des mots clés optimisés.

Il faudra tout d’abord respecter la règle des 3 mots clés maximum par titre. Autant vous dire qu’il faudra correctement les sélectionner.

Pour le choix des mots clés il existe un outil indispensable et il s’appelle : Google Keyword Tool. Un article lui sera entièrement dédié dans les semaines  à venir sur ce même blog. Sans oublier bien sur un nouvel outil qui peut se révéler bien utile : Google Instant Search

  • Reflet du contenu de la page

La balise title doit correspondre avant tout au contenu de la page. Au risque d’être contre productif et d’entrainer une augmentation du taux de rebond. (note : pour faire simple, le taux de rebond est un pourcentage correspondant au nombre de visiteurs qui sont repartis aussi vite qu’ils sont venus sur votre site ! C’est un très bon indicateur pour les moteurs de recherche de la qualité et surtout de l’intérêt apporté au contenu de vos pages)

  • Doubler un mot clé important

Vous avez la possibilité de doubler un mot clé important (pas deux!) mais il vous faudra pour cela les éloigner le plus possible l’un de l’autre au sein du titre. Pourquoi ne pas également écrire un des mots clés au singulier et l’autre au pluriel…

  • Pas de titre bilingue

Une chose à bannir est le fait d’écrire vos titres dans 2 langues différentes ! Dans le cas où vous auriez besoin d’un site multilingue, mettez en place 2 dossiers ou mieux 2 sous domaines distincts. Mais n’écrivez jamais au grand jamais vos balises titles en Français et en Anglais, par exemple… L’effet engendré sur votre référencement serait catastrophique.

  • Chaque titre est différent

Certainement la règle la plus importante dans la rédaction du titre d’une page, il faut que chaque titre soit différent sur chaque page. Dans le cas où le contenu de deux de vos pages se ressemblerait beaucoup, pourquoi ne pas les fusionner et de ce fait ne placer qu’un seul et même titre.

  • Le plus haut possible dans le code

Pour ceux qui ont un accès au code source, remontez immédiatement la balise titre (title) le plus haut possible dans le code. Le meilleur emplacement étant celui situé juste en dessous du code source suivant : « <head> ». S’en suivra la balise description, dont je détaillerai le fonctionnement et l’optimisation dans un futur article.

  • Ordre des mots clés

Je garde généralement la place aux mots clés les plus importants pour le début du titre. L’impact restant à vérifier… (quelqu’un a t’il noté un réel impact sur le référencement ?)

  • Ecrivez avant tout pour l’internaute

Gardez à l’esprit qu’il vaut mieux écrire son titre pour l’internaute et non pas uniquement pour les moteurs de recherche et leurs robots. Cette règle est également valable pour le contenu. « Content is king » (le contenu est roi) pensez-y en rédigeant vos textes !

  • Votre nom/marque dans le titre

Sur les articles de votre blog ou les pages de votre site internet, nul besoin d’écrire à la fin de la balise title le nom de votre société ou marque, aucun intérêt en terme de référencement. Gardez à tout prix la place disponible (70 caractères maximum) pour les mots clés importants (hors page d’accueil).

Cas concret : Le titre du blog Web Me I’m Famous

J’ai moi même modifié plusieurs fois le titre de ce blog afin de l’optimiser au maximum afin d’avoir toutes mes chances d’être bien placé dans les résultats des moteurs de recherche.

Pour finir j’ai opté pour : « Blog Référencement, Marketing et SEO – Web Me I’m Famous ».

L’ordre et les mots clés n’ont pas été choisis par hasard mais murement sélectionnés en fonction des requêtes sur Google. J’ai choisi volontairement d’écarter quelque peu les mots clés « référencement » et « seo » pour éviter une lourdeur de synonymes.

Parlons de vous : Pourquoi avez-vous choisi ce titre et pas un autre ?

Vous pouvez laisser des commentaires en bas de cet article pour nous expliquer pourquoi vous avez choisi ce titre pour site internet ou blog et pas un autre ? Simple hasard ou optimisation complète ?


Vous avez aimé ? Partagez !


Actuellement, il y a 12 commentaires sur cet article :
  1. Philippe dit :

    Hello hello

    « Pour finir j’ai opté pour : « Blog Référencement, Marketing et SEO – Web Me I’m Famous ». »
    dis-tu…
    ne le prend pas mal, mais je ne crois pas qu’ajouter le nom de ton site est très pertinent étant donné qu’il ne contient pas de mot-clé.

    • Florian dit :

      J’ai longuement hésité à placer « Web Me I’m Famous » dans le title de ce blog mais j’ai fini par le faire…
      Pourquoi ? Car beaucoup de personnes accèdent au blog en tapant la requête « web me i’m famous », et je pense que le fait qu’il soit indiqué dans le titre le nom du blog peut les « aider » à venir plus facilement.
      Il est vrai qu’à part le mot clé « web » dans l’expression « web me i’m famous » aucun autre mot clé n’est « intéressant » en terme d’optimisation.

  2. Philippe dit :

    Ah !
    Bon.

    Pendant que j’y pense il y aussi les stopwords dont tu pourrais parler.

    Il y a ce lien pour les connaître et faire en sorte de les éliminer :

  3. Arnaud dit :

    Salut Florian.

    Bonne synthèse des règles en la matière.

    Le problème vient par contre de gg qui de plus en plus souvent choisit désormais de reproduire dans les SERP le titre qui lui plaît = une véritable plaie.

    • Florian dit :

      Oui effectivement Google joue souvent au maitre d’orchestre ! Pour la balise description surtout ! En fait, dès que notre balise lui semble trop courte ou pas assez à son goût, il l’a rédige à sa manière… Qui n’est souvent pas à NOTRE goût !!

      Problème : Content… GOOGLE is king ! 😉

  4. lefeutrenoir dit :

    J’ai pu observer que certains pros du SEO rédigent des titres à rallonge pour la homepage, multipliant les tournures et synonymes.

    Étant donné que je doutais du bien fondé de cette pratique, je suis bien content de trouver ici un avis qui me parait plus logique.

    Je ne voyais pas bien pourquoi la limitation du nombre de caractères n’aurait due s’appliquer qu’à la description.

  5. Florian dit :

    Effectivement, il n’y a aucun intérêt à le faire ! 😉

    Le but étant ici d’optimiser 2 à 3 mots clés maximum.

  6. Masamune dit :

    Et oui, comme la plupart du temps l’optimisation SEO est une chose, mais il ne faut pas que cela nuise à la qualité du contenu pour autant..

    Je pense que faire venir plein de visiteur c’est bien, en faire venir un peu moins mais leur donner envie de revenir c’est mieux ;).

    @Flo : Je pensais pas qu’il y aurait autant de trucs possible à faire pour une malheureuse balise title xD.

    ps : Je suis à moitié d’accord sur le fait de ne pas laisser le titre du site dans la title : En effet quand un personne met le lien favoris, c’est parfois pratique quand on sait d’où il vient, et pas seulement quand on connait son contenu (surtout si on a plusieurs liens similaires dans le même dossier ;).

  7. Nounours dit :

    Il est toujours bon de rappeler les règles élémentaires de rédaction d’une balise title! Merci.

  8. […] Soigner le titre de l’article (je vous invite à lire : comment optimiser la balise title pour améliorer votre référencement ?) […]

  9. Jules dit :

    Salut. Tout d’abord, je précise que je suis tout à fait novice dans la création de site. J’ai lu ton article qui est très intéressant mais il me reste une question.
    Tu dis qu’il est très important que chaque page est un titre différent et qui corresponde à la page. Si deux pages ce ressemble, il vaut mieux les fusionner. Certes, mais je suis en train de faire un site sur les légendes urbaines et donc toutes les pages ( que je ne vais donc pas fusionner) sont sur une légende urbaine. Alors, comment dois-je les nommer.
    pour l’instant, je les nommer:
    en premier: légendes urbaines
    puis le titre de sa catégories: animaux
    puis le titre de la légende: bon chien
    Es-ce que je me plante en répétant à chaque fois légendes urbaines? Mais si je ne mets que le titre de la légende  » bon chien » , je suis pas certain que cela m’amène beaucoup de monde.
    Voila, pourras-tu m’éclairer sur ce sujet?
    merci d’avance.

  10. […] déjà avant toute chose, je voudrais m’excuser pour cette balise titre sur-optimisée pour les moteurs de recherche (je vous invite à ce propos à relire l’article […]

Commenter cet article :
Leave a Reply






Anti-Spam Question:

Nous suivre
Rechercher dans le site
S'abonner a la newsletter
Retrouvez-nous sur facebook